Communiqué de presse

 

Master Communication des Organisations de l’ISIC :

une formation professionnelle à trois parcours

 

Au sein de l’Université Bordeaux Montaigne, l’ISIC offre une formation pluridisciplinaire qui prépare les futurs spécialistes en information-communication à des environnements très divers. Parmi l’offre de master, le master Communication des organisations comporte trois spécialités : « Stratégies & Politiques de communication », « Consulting & Expertise en communication des organisations », et « Communication & Générations. Étude des publics  ».

 

Le master Communication des organisations se déroule sur deux ans et comprend des enseignements, des stages ainsi qu’un mémoire de recherche appliquée à rendre en fin de cursus afin de valider le diplôme. Il existe des enseignements communs en première année, mais la plupart sont spécialisés suivant l’un des trois parcours, qui sont chacun bien spécifiques. En 1ère comme en 2ème année, les étudiants travaillent en mode projet à partir de commandes réelles en communication. Ces études de cas pratiques mettent les étudiants en relation directe avec des commanditaires et des professionnels de la communication. Cela leur permet de se professionnaliser rapidement et d’être en contact direct avec le monde du travail.

Les trois parcours :

« Stratégies & Politiques de communication » : le contenu pédagogique est principalement axé sur l’élaboration de stratégies et de politiques de communication, puis sur des savoir-faire opérationnels associés à ces stratégies (communication corporate, interne, externe, digital, gestion de projet, …). Voir description et programme dans la page dédiée à ce parcours : http://mastercomorga.com/sp/

« Consulting & Expertise en communication des organisations » : ce parcours est dédié aux pratiques d’audit et de conseil en communication. Une fois le diplôme obtenu, les étudiants sont en mesure de fournir des diagnostics et des préconisations adéquates aux problèmes informationnels et communicationnels des organisations d’aujourd’hui. Voir description et programme dans la page dédiée à ce parcours : http://mastercomorga.com/ceco/

« Communication & Générations. Étude des publics » : cette spécialité porte sur les stratégies et la maîtrise d’outils de communication en fonction de différents publics (juniors et séniors notamment). Les futurs diplômés pourront répondre à des problématiques générationnelles ou intergénérationnelles en communication pour des structures publiques ou privées. Voir description et programme dans la page dédiée à ce parcours : http://mastercomorga.com/communication-generation/

 

Le master est accessible en formation initiale ou continue pour les titulaires d’une licence en information-communication, lettres, langues, sciences humaines et sociales.

Des périodes de stage sont prévues les deux années, afin de mettre en pratique les connaissances et compétences acquises et de développer des savoir-faire. En M1, le stage est de 4 à 5 mois entre début avril et début septembre. En M2, un stage de 6 mois doit être effectué entre début janvier et fin juin.

À la fin de la formation, de nombreuses possibilités s’offrent aux étudiants, du fait de la diversité des métiers de la communication. Ainsi, en fonction des parcours, ils pourront prétendre à des postes de chargé de communication interne ou externe, directeur de communication, chef de projet, chargé de relations presse et relations publiques, consultant ou auditeur en communication, chargé d’études… dans tous types d’organisations (agences, entreprises, collectivités territoriales, associations, etc.).

L’ISIC (Institut des Sciences de l’Information et de la Communication) propose au sein de l’Université Bordeaux Montaigne des formations universitaires générales et professionnelles dans la communication, l’audiovisuel et le multimédia. Depuis plus de 40 ans, les enseignements de l’ISIC allient connaissances théoriques, compétences méthodologiques et savoir-faire professionnels dispensés par des universitaires des intervenants extérieurs. La formation en master garantit l’expertise des futurs communicants et les prépare aux enjeux contemporains du monde du travail.

Contact – Etienne DAMOME (Responsable du master) : etienne.damome@u-bordeaux-montaigne.fr

Plus d’informations http://mastercomorga.com

Un tour 2 mains … La suite!

Comme on l’avait présenté au mois d’octobre, nos deux étudiantes en césure, Tiphanie et Léonore, parcourent le monde à la recherche de rencontres, de partages avec les artisans du monde entier.

L’Amérique Latine, une des destinations phares des deux jeunes filles, a été riche en découvertes : elles ont parcouru le Brésil et ses chutes D’Iguazu, la Colombie et sa capitale Bogota, le Sanctuaire historique du Machu Pichu au Pérou, et bien d’autres pays.

Leur voyage est aussi l’occasion de partager leurs expériences avec tous, des adultes aux enfants, et elles ont eu l’occasion de le faire dans le lycée Français « La Condamine » à Quito, la capitale de l’Equateur.

article tif & léo

Tif & Léo ont eu à endosser le rôle d’enseignant pendant une semaine entière, touchant des enfants de 11 ans aux ados de 16ans.

Plus de détails sont disponibles sur leur blog Et leur page Facebook.

On souhaite à Tif & Léo une bonne continuation et une bonne aventure, et avons hâte de les retrouver à la rentrée 2016 !

Hadia Kebe

Faire son master à l’ISIC – Une expérience pleine d’avantages pour les étrangers

418916D’origine allemande, je suis étudiante à l’ISIC depuis presque six mois. Avec son art de vivre, son histoire, sa cuisine raffinée et ses paysages diversifiés, la France est un pays qui attire les étrangers des quatre coins du monde. Grâce à son rayonnement à l’international, l’ISIC de l’Université Bordeaux Montaigne accueille chaque année des étudiants étrangers venus de très loin. Cette année, nous sommes cinq étudiants. Bien que nos motivations soient variées, nous avons tous un objectif commun : devenir des spécialistes en communication des organisations.

Effectuer une partie de son parcours à l’étranger est devenu fréquent et parfois incontournable aujourd’hui. Qu’il s’agisse d’un échange Erasmus, d’un stage ou d’une année de césure pendant la formation, les opportunités de mobilité sont multiples.

L’idée de quitter son pays natal est fascinante et palpitante, mais elle demande également du courage et doit être bien réfléchie. Pourquoi alors se lancer dans cette aventure ? Les motifs pour étudier à l’étranger sont bien connus. Il s’agit d’apprendre et de maîtriser une autre langue, d’aller à la découverte d’un nouveau pays et de ses spécificités culturelles, de voyager, d’enrichir ses connaissances théoriques et pratiques, d’étendre son réseau professionnel et privé et de s’épanouir personnellement.

Mais une expérience à l’étranger contribue tout d’abord au développement personnel. De la planification à la réalisation de son séjour, il est possible de tirer des bénéfices qui nous font progresser. Au début il faut « se jeter à l’eau » comme le dit l’adage. Mais au fur et à mesure, on acquiert des qualités organisationnelles, une forte autonomie et une grande faculté d’adaptation. Le souhait d’aller vivre dans un pays étranger marque une certaine curiosité, une ouverture d’esprit et l’envie de sortir de la routine. Ce sont autant d’atouts appréciés par les recruteurs. Partir loin et réussir son projet permet finalement de prendre confiance en soi et de mieux se connaître.

D’un point de vue professionnel, effectuer une partie des études ou un stage en dehors de ses frontières est l’occasion d’apporter une valeur ajoutée à son CV et de se démarquer des autres.

Pourquoi choisir le master « Communication des organisations » à l’ISIC ?

Chacun de nous avait ses propres motivations pour postuler pour cette formation. Personnellement, le souhait d’effectuer mon master à l’ISIC prolongeait mon parcours préalable, axé sur deux pays : la France et l’Allemagne. Ce choix s’inscrivait également dans mon projet professionnel : me spécialiser en communication des organisations. Grâce à des intervenants externes, des commandes réelles, l’accent mis sur le numérique (levier important pour des futurs communicants) et les stages, je me sens de plus en plus préparée à la vie professionnelle. Dans la promotion règne une bonne ambiance et une solidarité forte ce qui rend les longues journées passées ensemble plus vivantes.

La perspective d’étudier à Bordeaux ne faisait que renforcer mon choix. La vie à Bordeaux offre un large éventail de sorties culturelles. La région Aquitaine, dotée d’un climat agréable, donne accès à des paysages et sites historiques diversifiés et propose ainsi des beaux moments de repos aux étudiants. En résumé, je suis très contente et reconnaissante de pouvoir vivre cette expérience.

Bordeaux Métropole

Après ce premier semestre, d’autres étudiants étrangers du master 1 nous font également part de leurs motivations et leurs ressentis par rapport à la formation.

Aghiles Haddadi (Algérie)

Suite à son parcours en psychologie du travail et de l’organisation, Aghiles considère que « poursuivre mes études dans la communication des organisations était pour moi un besoin. En vrai, les termes institut et professionnel m’ont beaucoup influencé, puis vient la formation elle-même qui est bien diversifiée entre les cours théoriques et les projets réels. » Même au-delà de la pure formation, Aghiles se sent bien à l’ISIC. Il rapporte que « le cadre de la formation est très agréable, la proximité avec les professeurs est juste magnifique car ils sont à l’écoute et toujours prêts à offrir de l’aide. »

Cyrielle Roestam (Nouvelle-Calédonie)

Cyrielle est en reprise d’études et a décidé de venir en métropole pour suivre sa formation. « Étant de Nouvelle-Calédonie, ma motivation pour venir en France est totalement liée à ma curiosité et l’envie de découvrir. » La formation dans la spécialité stratégie et produits de communication lui plait beaucoup. « Je suis satisfaite de pouvoir suivre des cours dispensés par des professionnels de la communication et de pouvoir travailler en mode projet sur des études de cas concrètes. »

Emer Beirne (Royaume-Uni)

Après avoir déjà effectué sa licence à l’ISIC, Emer hésitait entre un master en Royaume-Uni et en France. Finalement, elle a décidé de rester car « le master ici se fait en deux ans et laisse le temps aux étudiants de vraiment se spécialiser progressivement et de développer des compétences par le biais de stages. » Pouvoir se spécialiser dans la réalisation d’audits la motivait à postuler. Aujourd’hui, Emer est très satisfaite de la formation en expertise, audit et conseil. « Pour faire court, si je devais retourner en arrière et choisir à nouveau un master à intégrer, je referai le même choix. »

Sage Jasmine Irakoze (Burundi)

Avec déjà un master en sciences du langage en poche, Jasmine a choisi de se réorienter vers un domaine qui l’intéressait plus qu’auparavant. Pendant sa recherche d’un master, la formation en communication des organisations proposée par l’ISIC « a été un coup de cœur et une découverte précieuse pour ma vie professionnelle future car elle correspondait exactement à ce que je voulais. » En général, Jasmine est contente de son choix et de pouvoir se faire des nouveaux amis. « Il est vrai que le rythme est parfois très accéléré, ce qui est un peu difficile à gérer, mais cela me permet de travailler dur et d’apprendre toujours de nouvelles choses finalement. »

Que vous soyez français ou d’une autre nationalité, j’espère que cet article vous a donné envie de tenter votre chance pour devenir futur isicien/ne et d’oser l’aventure à l’étranger.

Anna Kiefner

Soirée de clôture master Communication & Générations

AfficheLes équipes du master Communication & Générations organisent une soirée de clôture de leurs projets.

Dans une ambiance chaleureuse, les différentes promotions du master seront présentes afin de construire une cohésion entre les nouveaux et les anciens étudiants.

Au cours de cette soirée sera décerné la Palme visant à récompenser les initiatives intergénérationnelles francophones.

Pour finir, la 5e édition de la revue « Les âgités de la com » sera distribuée à tous les participants.

Cette soirée est ouverte à tous alors rendez-vous le jeudi 18 février à 19h dans les salons de la Mairie de Bordeaux !

Veuillez simplement confirmer votre présence à l’adresse suivante : palme.initiativeintergene@gmail.com

 

Agenda pour 2016

L’équipe de communication du Master vous souhaite à tous une excellente année 2016 !

Pour commencer cette nouvelle année, nous vous informons des événements à venir pour les M1, les M2 et l’association KeepCom.

1001981_985674284838598_8638192879559575931_n

Crédit photo : KeepCom

Pour les M1  de l’ISIC, le début d’année est plutôt chargé. Nos cours ont pour objectifs de nous ouvrir au monde de la communication ainsi que du numérique, de voir quelles sont les changements à venir. Pour cela, nous avons des cours de marketing, de web analytics et de culture numérique.

Les 25 et 26 janvier, nous organisons un séminaire sur la culture numérique dans l’amphithéâtre de la maison des étudiants avec Madame Laborde, lAEC : Agence Aquitaine du Numérique et d’autres professionnels. Le but, est de faire une présentation, par groupe, d’un livre sur la culture numérique ainsi que de rendre une synthèse du livre en question. Les meilleurs synthèses seront publiées sur le site de l’AEC. 

Avec l’objectif de nous confronter au monde professionnel, plusieurs matières nous proposent de répondre à des commandes réelles :

– Rendu d’un plan de communication pour un commanditaire externe.
– Compétition autour de la création d’un site internet.
– Conseils et prescriptions suite aux enquêtes qualitatives réalisées sur l’usage du numérique.

Après cette première année de formation, nous partons en stage afin d’appliquer tout ce que le master nous a enseigné. Le départ est programmé pour début avril pour une durée de 3 à 5 mois.

 

En ce début d’année, les M2 vivent leurs derniers mois à l’ISIC en approfondissant leur spécialité respective.

Le master 2, plus spécialisé, offre différentes études de cas en fonction des parcours. Les étudiants EAC ont par exemple, réalisés des enquêtes qualitatives, quantitatives, des observations de terrain et vont pouvoir soutenir leur travail en ce début d’année, face aux commanditaires et enseignants.

Les étudiants du parcours SP réalisent plusieurs événements tout au long de l’année. En ce début d’année 2016, une conférence sera donnée sur le thème des e-marques avec la présence de DCF (Dirigeants Commerciaux de France) 2AM (Association Aquitaine Marketing)  et de l’APACOM (Asociation des professionnels Aquitains de la communication). C’est aussi la période des événements internes à l’ISIC comme Com’Back : Événement annuel regroupant les diplômés du master communication des organisations de l’ISIC.
Et enfin, un groupe de CPP s’occupe du site Sphère CPPqui parle du master parcours Communication Publique et Politique.

En Avril, les M2 partent en stage pour 4 à 6 mois !

 

KeepCom, l’association de communication du master est toujours très active et prépare les événements de fin d’année scolaire.

Le 18 Février aura lieu le Gala de L’ISIC au Yacht Club Bordeaux à 19h30. Vous pouvez voir l’événement ici.

Le 3 Mars l’équipe de KeepCom organise la passation de l’association aux M1 qui vont reprendre le flambeau.

12417954_989990087740351_8853809905777722892_n

Crédit photo : KeepCom

Cette liste n’est pas exhaustive, nous avons beaucoup d’autres projets, comme la réalisation de sites web, sans oublier la réalisation du mémoire de recherche.

Avec tout ça, on ne risque pas de s’ennuyer à l’ISIC ! 

Johanna Parage

Voyager grâce aux stages

“Les voyages forment la jeunesse”, tel est le dicton que nous entendons régulièrement. Et si le stage devenait une occasion de partir ? Ce fut le cas pour trois étudiantes en M2, Pauline, Céline et Hélène, qui ont mis le cap sur la Réunion. Elles partagent cette expérience avec nous.

 

Quelles ont été vos premières impressions en arrivant à la Réunion ?

Céline : Très bonnes ! Dès la sortie de Roland Garros on prend un superbe panorama sur les montagnes qu’on a d’autant plus le temps d’admirer lors de l’attente pour payer le parking, attente qui se fait sous une humeur plus que joviale : bienvenue à la Réunion, les bases sont posées !

Hélène : Je suis originaire de l’île de la Réunion, j’y ai grandi jusqu’à l’âge de 18 ans. Mes premières impressions en arrivant étaient donc de l’ordre du soulagement du retour au pays (pour exagérer).

Pauline : Ce voyage à la Réunion fut mon premier long séjour à « l’étranger », même si cette île est un Département français. Je suis donc partie un peu inquiète (« vais-je me plaire là-bas ?, vais-je rencontrer beaucoup de gens, le stage va-t-il bien se passer ? ») mais surtout ultra surexcitée de partir à l’aventure et de découvrir une nouvelle région à 10 000 km de chez moi pendant 4 mois ! J’ai atterri un mardi midi, après 11h de vol dans les jambes, et en plein été austral. La fatigue a vite laissé place à l’émerveillement de la découverte et au plaisir du soleil après avoir quitté Paris sous la grisaille.

Stage à la réunion

Plage de la Réunion

Montagne Maido

Le piton Maïdo

Avez-vous trouvé facilement un logement sur place ? Le coût et le rythme de vie sont-ils différents ?

Céline : Oui assez facilement, en une semaine environ. Il me semble que ce n’est pas le logement qui est difficile à trouver mais plutôt le logement qui correspond à ses moyens. Je parle surtout de l’accès car sans voiture à la Réunion il faut privilégier des logements faciles d’accès (ça peut se corser à ce moment-là), c’est-à-dire desservis par les transports en commun (là encore c’est assez délicat car le réseau de transport en commun est parfois un peu…comment dire, lacunaire).

Le coût non le rythme oui ! Pour le coût Continue reading

Nos isiciens ont du talent !

aghi1Beaucoup d’isiciens possèdent des talents plus ou moins cachés. C’est le cas d’Aghiles Haddadi. En effet, ce communiquant de 26 ans est un véritable artiste crayon en main.

 En parallèle de ses études en première année de Master Communication des Organisations, Aghiles Haddadi met son talent artistique au service d’entreprises à but non-lucratif.

Depuis septembre 2013, il est bénévole au sein de l’association Eva. Celle-ci a pour but de proposer un service de raccompagnement des personnes en état d’ébriété sur la région bordelaise. Au sein de cette organisation, Aghiles travaille dans le pôle prévention. Il est en charge de créer des visuels de prévention contre les dangers de l’alcool au volant. Ces visuels, Aghiles les réalise avec la plume de son crayon, c’est ce qui rend ses créations si particulières.

« Ces dessins permettent de caricaturer les agissements des gens en soirée. En utilisant l’art graphique, il est plus facile de leur faire prendre conscience des risques de l’abus d’alcool, et plus précisément lorsqu’on est au volant » explique-t-il.

Une de ses premières réalisations pour l'association Eva

Une de ses premières réalisations pour l’association Eva

Un grand nombre des réalisations d’Aghiles sont disponibles via sa page Facebook Aghi.Art. Par l’intermédiaire de celle-ci, Aghiles propose la réalisation d’illustrations de projets d’études, la création artistique de dessins et de caricatures, la création de logos et de supports de communication.

Aghiles propose également de personnaliser différents objets, comme des tasses ou des mugs, en réalisant des caricatures à partir d’une photo et en les imprimant directement sur l’objet. Une bonne idée si vous êtes en retard sur vos cadeaux de Noël, ou tout simplement comme cadeau d’anniversaire !

Sa page Facebook

Sa page Facebook

Antoine Angée

Kellie & Nataniel, co-fondateurs de l’agence First Link

Kellie et Nataniel, deux anciens isiciens fraîchement diplômés ont monté une agence d’audit et de conseil en communication numérique: First Link.

Tous les deux ont un parcours atypique : « Nous avons suivi une licence en Information et Communication à l’Université Bordeaux Montaigne et nous nous sommes ensuite dirigés naturellement vers le Master Communication des Organisations parcours Expertise Audit et Conseil. »

Le milieu entrepreneurial a été pour eux une évidence, puisque leur projet de monter une agence remonte à 4 ans. « C’est un projet qui mûrit depuis plusieurs années et sur lequel nous avons travaillé et réfléchi de nombreuses fois avant de nous lancer. »

Grâce notamment aux enseignements qu’ils ont suivi à l’ISIC, aux encadrements des enseignants et à leurs stages en milieu professionnel, ils ont eu une idée plus claire sur le monde du travail : « Nous avons eu la chance de découvrir de nombreux milieux professionnels chacun de notre côté, entreprises privées, organisations publiques, milieux associatifs, etc. »

Nous imaginons qu’il est difficile pour eux, comme c’est le cas de la majorité des jeunes diplômés, d’être dans la sphère start-up. Et pourtant, force est de constater que leur motivation fait barrage à toutes ces difficultés, grâce à leur esprit entrepreneur et à leur bagage professionnel.
« Le fait que nous soyons juste diplômés ne pose pas de problème particulier car nous faisons valoir notre expertise. »

First Link, leur agence d’audit et de conseil en communication numérique propose une offre variée : « Nous proposons deux types d’activités, le numérique avec des services comme les audits d’e-réputation par la cartographie, les études social media, le social media et le web monitoring, le web analytic et les stratégies web. La seconde, la communication avec des services tels que les audits de communications interne et externe, les audits organisationnels et les études de positionnement. Nous proposons également des formations en numérique et en communication. »

Cette offre s’applique aux entreprises privées, aux universités, aux organisations publiques, aux organisations à but non lucratif dans tous les secteurs d’activités confondus.

L’équipe com-orga reste en contact avec ces deux jeunes entrepreneurs.

Contact : Kellie Debien et Nataniel Bahs

Hadia Kebe